Le site institutionnel de la Fédération Nationale de la Pêche en France

Accéder au site

generationpeche.fr – Toute l’actu de la pêche en France

Accéder au site

Trouvez les informations pêche de votre département

Accéder au site

cartedepeche.fr - Le site officiel pour obtenir la carte de pêche de votre association agréée

Accéder au site
> > Réglementation

Réglementation

Les catégories piscicoles

Il existe 2 catégories de classification définies en fonction des populations piscicoles présentes présentes dans les cours d'eau :

La 1ère catégorie: elle comprend ceux qui sont principalement peuplés de truites, ainsi que ceux où il est nécessaire d’assurer une protection spéciale des poissons. En Essonne, nous retrouverons la Rivière Ecole, ainsi que la rivière Juine en amont des ponts de Morigny, ses affluents et sous-affluents, à l'exception de la rivière d'Etampes, la Tortue, la section aval du Juineteau à partir de l'entrée du plan d'eau de la base de plein air et de loisirs d'Etampes.

La 2ème catégorie: regroupe tous les autres cours d’eau, canaux et parties de cours d'eau du département (y compris le fleuve Seine).

Les plans d'eau sont définis dans la même catégorie que le cours d'eau dont ils dépendent.

Quand pêcher ?

La pêche peut s’exercer à partir d’une demi-heure avant le lever du soleil, jusqu’à une demi-heure après son coucher. Exception faite pour la pêche de la carpe de nuit, qui fait l'objet d'un arrêté spécifique.

Laurent Madelon

Les périodes d’ouvertures sont fixées en fonction des reproductions des différentes espèces piscicoles.

La période d’ouverture de la pêche à la truite en 1ère catégorie est fixée du deuxième samedi de mars au troisième dimanche de septembre, afin d’assurer une protection optimale de la reproduction de la truite fario.

Dans les eaux de 2ème catégorie, la pêche est autorisée toute l’année, à l’exception de la pêche du brochet, du sandre ou des salmonidés, qui connaissent des périodes de fermeture spécifiques.

Pour la truite fario et du corégone: la pêche est autorisée durant le temps d’ouverture dans les eaux de 1ère catégorie (en 2èmecatégorie, sur la même période que la 1ère catégorie).

Pour le brochet et le sandre: du 1er janvier au dernier dimanche de janvier et du 1er mai au 31 décembre (inclus).

Pour l’ombre commun: du 3ème samedi de mai au 3ème dimanche de septembre en 1ère catégorie; du 3ème samedi de mai au 31 décembre en 2ème catégorie.

Les tailles minimales de capture

Certaines espèces aquatiques font l’objet d’une taille minimale de capture correspondant à l’âge de première reproduction. Les poissons pêchés de tailles inférieures aux dimensions réglementaires doivent être remis à l’eau immédiatement après leur capture.

Pour définir correctement sa taille, le poisson est mesuré du bout du museau à l’extrémité de la queue déployée, l’écrevisse de la pointe de la tête, pinces et antennes non comprises, à l’extrémité de la queue déployée. Pour certaines espèces, une taille supérieure à la réglementation peut être définie.

En Essonne, les tailles légales de capture sont les suivantes :

  • 0,60 m pour le brochet dans les eaux de 2ème catégorie
  • 0,50 m pour le sandre dans les eaux de 2ème catégorie
  • 0,30 m pour l’ombre commun et le corégone
  • 0,20 m pour la lamproie fluviale
  • 0,40 m pour la lamproie marine
  • 0,23 m pour les truites autres que la truite de mer, pour l’ombre ou saumon de fontaine et l’ombre chevalier
  • NO-KILL pour le black-bass dans les eaux de 2ème catégorie
  • 0,12 m pour l'anguille jaune

Laurent Madelon Laurent Madelon Laurent Madelon Laurent Madelon

Les quotas de captures

Le nombre de captures de salmonidés autres que le saumon et la truite de mer, autorisé par pêcheur et par jour est fixé à 5.

Un quota journalier de 3 carnassiers (brochets, sandres et black-bass) est applicable dans les eaux de 2ème catégorie.

2 carnassiers maximum par jour et par pêcheur peuvent être conservés de la même espèce.

Les procédés et modes de pêche autorisés

Pour les cours d'eau de 1ère catégorie:

  • 1 ligne montée sur canne, munie de 2 hameçons ou de 3 mouches artificielles au plus. Elle doit être disposée à proximité du pêcheur.
  • de la vermée et de 6 balances au plus destinées à la capture des écrevisses et crevettes
  • d'une carafe, ou bouteille, destinée à la capture de vairons et autres poissons servant d'amorces dont la contenance ne peut être supérieure à 2L.

Pour les cours d'eau de 2ème catégorie:

  • 4 lignes au plus montées sur canne et munies de 2 hameçons ou de 3 mouches artificielles au plus. Elles doivent être disposées à proximité du pêcheur.
  • de la vermée et de 6 balances au plus destinées à la capture des écrevisses et crevettes
  • d'une carafe, ou bouteille, destinée à la capture de vairons et autres poissons servant d'amorces dont la contenance ne peut être supérieure à 2L.

Pour les cours d'eau non domaniaux (l'Yerres, la Bièvre, l'Essonne, l'Orge, l'Yvette, la Rémarde, la Juine (en aval du pont de Morigny):

  • 6 nasses de type anguillère à écrevisse, à maille de 10 mm, dont le diamètre de l'orifice de la dernière chambre de capture n'excède pas 40 mm.

Les procédés et modes de pêche prohibés

Il est interdit dans les cours d'eau ou leurs dérivations, d'établir des appareils, d'effectuer des manoeuvres, de battre la surface de l'eau en vue de rassembler le poisson pour faciliter sa capture.

Sont donc interdit :

  • la pêche à la main, sous la glace, en troublant l’eau ou en fouillant sous les racines et autre retraite fréquentée par le poisson. Le pilonnage effectué pour la pêche à la ligne du goujon est toutefois autorisé.
  • tous les procédés consistant à accrocher le poisson autrement que par la bouche. Cependant, l'épuisette et la gaffe sont autorisées pour retirer de l'eau le poisson déjà ferré.
  • les armes à feu, les fagots (sauf pour certaines anguilles et écrevisses spécifiques), de lacets, de collets de lumière ou feux (sauf pour la pêche de la civelle), de matériel de plongée subaquatique
  • les trimmers ou similaires
  • les lignes de traîne dans certaines conditions
  • les engins et filets dans les zones inondées
  • l'anguille comme appât

Pendant la période d'interdiction spécifique à la pêche au brochet, la pêche au vif, au poisson mort ou artificiel, à la cuiller, au ver manié et autres leurres (à l'exception de la mouche artificielle) est interdite dans les eaux de 2ème catégorie.

Les réserves de pêche

Les réserves de pêche sont des lieux interdits à la pratique de la pêche, car nécessaire à la protection et la reproduction de la faune aquatique.

Elles font l'objet d'une protection d'une durée minimale d'1 an et maximale de 5 ans par arrêté préfectoral.

Laurent Madelon Laurent Madelon